Figures du vieillir et formes de déprise

Sous la direction de Anastasia MEIDANI et Stefano CAVALLI

En librairie – En savoir plus

Conçu comme un outil d’analyse des expériences du vieillir, le concept de la déprise désigne le travail d’aménagement du parcours de vie qui s’appuie sur des tentatives de substitution d’activités ou de relations.

C’est à travers trois registres de l’expérience du vieillir – l’autonomie, les parcours de santé et l’expérience corporelle du vieillissement – que cet ouvrage se propose de discuter, à échelle internationale, le concept de la déprise. Si vieillir, c’est s’accommoder aux transformations induites par le temps qui passe, au creux des accommodations qui accompagnent l’avancée en âge, le « pouvoir » se décoche parfois du « vouloir ». Mais cette expérience, loin d’être disqualifiante témoigne d’une prise de distance aux choses qui s’aménage. En s’éloignant des figures incapacitantes du vieillir, les auteurs rendent compte de ces « arts de faire » en questionnant leurs inscriptions dans le temps et l’espace, le rapport à soi et aux autres et, ce faisant, font place aux disparités sociales conçues comme un mode de hiérarchisation opérant au sein du sociétal.

Retrouvez tous les titres parus dans la collection L’âge et la vie – prendre soin des personnes âgées et des autres dirigée par Michel Billé, Christian Gallopin et José Polard en suivant ce lien.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search